http://chairevieillissement.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des sciences humaines|faculte-sciences-humaines|http://www.fsh.uqam.ca/

Chaire de recherche sur le vieillissement et la diversité citoyenne


Recherche


chaire.vieillissement@uqam.ca



« UNE VISION DYNAMIQUE ET INCLUSIVE DU VIEILLISSEMENT »

La désignation de la Chaire renvoie aux concepts de vieillissement, de diversité sociale et de citoyenneté.

Le vieillissement est appréhendé en tant que processus complexe qui touche les individus, les groupes et les collectivités et qui est conditionné par moult facteurs individuels, sociaux, historiques, économiques et politiques. Il s’agit d’un phénomène évolutif universel et multidimensionnel qui interpelle les scientifiques de diverses disciplines: physiologie, biologie, psychologie, sociologie, études féministes, économie, travail social, architecture, droit, sciences de la gestion, etc. À l’UQAM, la recherche sur le vieillissement est abordée dans une perspective interdisciplinaire, fondamentalement sociale et complémentaire aux études médicales développées dans les instituts gériatriques. Sans nier les défis et les enjeux qu’il peut représenter pour les individus et les sociétés, nous ne concevons pas le vieillissement comme étant une « maladie » ni un « problème » à enrayer. Le vieillissement s’inscrit dans le continuum de la vie et dans la singularité des parcours de vie.

La notion de diversité réfère à la pluralité des parcours de vieillissement, lesquels se déclinent différemment selon le genre, le statut socio-professionnel, l’âge ou la génération, l’appartenance ethnique, les origines sociales, l’état de santé, l’orientation sexuelle, la migration, etc. À l’image de la société québécoise, les réalités du vieillissement sont multiples et traduisent d’importantes inégalités qui se croisent au fil des ans et qui peuvent être sources d’exclusions sociales.

En cela, la diversité interpelle notre vivre et vieillir ensemble, notre volonté et capacité de faire une place aux seniors de plus en plus nombreux et âgés et de leur assurer l’exercice d’une citoyenneté pleine et entière, d’où le qualificatif « diversité citoyenne ». L’ajout d’une dimension citoyenne marque notre intention d’aborder le rapport des personnes âgées à la société et aux institutions, en tenant compte des droits et des responsabilités en cause. Ainsi, la Chaire vient soulever la question de la reconnaissance des citoyens âgés, de leur place et de leur rôle dans la société.

Retour en haut de page