http://chairevieillissement.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des sciences humaines|faculte-sciences-humaines|http://www.fsh.uqam.ca/

Chaire de recherche sur le vieillissement et la diversité citoyenne


Recherche


chaire.vieillissement@uqam.ca



Les projets de recherche suivants sont portés par des équipes regroupant divers chercheurs membres de la Chaire de recherche sur le vieillissement et la diversité citoyenne. Misant sur la collaboration interdisciplinaire, ils visent à produire de nouvelles connaissances sur le vieillissement qui viendront alimenter l'un ou l'autre des axes de recherche développés par la Chaire:

1. La diversité des expériences et des parcours de vieillissement
2. Les pratiques (novatrices) visant l'exercice des droits et la citoyenneté des aînés
3. Les politiques publiques et les inégalités du vieillissement

 

Vieillir et vivre seul-e (2016-2019)

Loin d'être une réalité marginale, vivre seul est le mode de vie d'environ le tiers des aînés au Québec (Statistique Canada, 2012). S'il présente certains inconvénients et risques, l'habitat en solo constitue néanmoins une aspiration partagée par une proportion significative d'aînés québécois. C'est ce phénomène que propose de mieux comprendre ce projet de recherche, initié en 2016 grâce à un partenariat avec l'organisme communautaire Les Petits Frères et à un financement du ministère de la Famille du Québec et du Secrétariat aux aînés.

Jusqu'à quel point vivre seul relève-t-il d'un choix pour les aînés? Quels sont au quotidien les avantages, inconvénients et défis personnels et pratiques de ce mode de vie? Que pourrait-il être fait pour aider les personnes âgées qui souhaitent vivre seules aussi longtemps que possible? Ce sont là autant de questions auxquelles le projet apportera des éléments de réponse et des pistes de réflexion en vue de changements dans les interventions sociales auprès des aînés, en se basant sur des entrevues individuelles avec une cinquantaine d'aînés vivant seul ainsi que des rencontres de groupe avec des acteurs clés (intervenants, gestionnaires, décideurs).

Équipe de recherche:

Direction: Michèle Charpentier

Anne Quéniart, Shirley Roy, Roch Hurtubise, Ruth Rose, Line Chamberland

 

ACSEDROITS - Accès aux droits pour les personnes en situation de vulnérabilité cognitive (2017-2020)

On assiste aujourd’hui en France et au Québec à un vieillissement accéléré de la population (en 2050 1/3 de la population y aura plus de 60 ans). Cette population, lorsque sa vulnérabilité s’accroît avec l’âge, fait bien souvent l’objet de mesures juridiques de protection (curatelle, tutelle, mandat de protection,...). Or le fondement juridique de ces dernières est aujourd’hui contesté : l’évaluation du besoin de protection repose sur des critères incertains ; le contrôle des décisions prises et des actions menées pour la personne par autrui est peu fait et le respect des préférences de la personne est difficile à réaliser. Ces difficultés posent le problème de l’accès aux droits des personnes en situation de fragilité cognitive.

Les outils juridiques à la disposition des professionnels, des personnes âgées en situation de vulnérabilité cognitive et de leurs proches permettent-ils de résoudre ou au contraire contribuent-ils à aggraver les difficultés d’accès aux droits de ces personnes? La délimitation de la notion de capacité juridique lors des processus de décisions menant à l’ouverture de régimes de protection, à la limitation de droits fondamentaux et à l’imposition légale de soins et de services est-elle adéquate? Comment se fait la pondération des principes d’autonomie et de besoin de protection dans les évaluations ou l’auto-évaluation des capacités en jeu? Voici les questions que l’équipe de chercheurs québécois-français traitera de façon comparative et interdisciplinaire à travers trois situations types : choix du milieu de vie, consentement aux soins, gestion des ressources financières dans le cadre des dépenses de la vie quotidienne.

Équipe de recherche:

Direction: Anne Saris et Benoît Eyraud (Université de Lyon)

Équipe du Québec: Michèle Charpentier, Line Chamberland, Emmanuelle Bernheim, Martin Gallié, Pierre Bosset.

Équipe de la France: Jean-Philippe Cobbaut, Alice Le Goff, Aude Béliard, Pierre Vidal-Naquet, Lucie Lechevalier Hurard, Julie Minoc, Delphine Moreau, Clémence Lacour.

 

 

Retour en haut de page